Le secteur des casinos en France ne va pas très bien, mais il n’est pas question d’abandonner tout projet  d’ouvrir de nouveaux casinos. Eh oui, à Giffaumont-Champaubert, en Haute-Marne, la pose de la première pierre du casino du lac du Der a été accomplie. Dans 15 mois, l’établissement ouvrira ses portes.

>Le 21e casino du groupe JOA

L’établissement aura comme appellation casino du lac du Der. Les travaux viennent d’être lancés après la pose de la première pierre et vont durer 15 mois. Le groupe JOA est l’exploitant désigné de ce futur casino virtuel et c’est lui qui devrait s’occuper de l’essentiel de son financement. Évidemment, il bénéficiera de l’exploitation du nouvel établissement sous conditions de bien honoré ses obligations fiscales.

Le groupe JOA dispose actuellement de 21 casinos dans tout le territoire français. Cet établissement sera donc le 22e du groupe. Toutefois, il n’est que le premier du département de la Haute-Marne. Son emplacement a été déjà très convoité par un grand nombre de groupes s’exerçant dans le secteur de casinos en France. La commune de Giffaumont-Champaubert se trouve en effet sur la croisée de trois départements, à savoir l’Aube, la Marne et la Haute-Marne. C’est aussi un lieu touristique de haute importance dans le département. Mais problème, ses visiteurs n’aiment pas y rester la nuit, car il n’y existe quasiment pas des activités destinées aux noctambules. Avec ce nouvel établissement, ils pourront rester séjourner durant au moins quelques jours dans la commune.

Le groupe JOA est très optimiste quant à la réussite du projet. Selon Laurent Lassiaz, le président du groupe, le nouveau casino comptera 300 000 visiteurs au cours de sa première année d’exploitation avant d’attirer annuellement 600 000 visiteurs à partir de 2020.

Les travaux sont réalisés sur une surface de 2100 m2. Ils concerneront des espaces de jeux proposant des machines à sous et des tables de blackjack et des roulettes. Il y aura également un bar, un restaurant et une salle de spectacles et de concerts.

50 emplois et 125 machines à sous attendus

Après son ouverture, l’établissement devrait fournir 50 emplois directs aux habitants de la commune. Ce qui augmenterait donc le nombre des emplois autour du lac à 650. Le conseil régional voit plus loin. Son agence de développement économique est en effet en train de discuter avec des investisseurs pour l’aménagement d’une nouvelle résidence hôtelière. Il y aurait donc plus d’emplois créés que prévu. Mais ce n’est pas encore le moment de réjouir pour les habitants de la commune. Il y a encore de longs travaux à réaliser.
Le projet ne profite pas seulement qu’au groupe JOA Casino. Le syndicat du Der en sortira également avantageux en récupérant les 95 % de l’imposition sur le produit brut des jeux. Ce qui représente une rentrée d’argent annuelle de 500 000 euros. Les 5 % restant entreront dans la caisse de la commune.

À noter, l’établissement comptera 75 machines à sous à son ouverture. Ce nombre augmentera à 125 en 2019.